COLOMBIE
Vaccinations recommandées 
Systématiquement : 
  • Hépatite A: 1 injection 15 jours avant le départ, rappel 1 à 3 (5) ans plus tard, enfants : dès l’âge de 1 an ; 
En fonction des modalités du séjour : 
Fièvre jaune : 
- 1 injection à faire au minimum 10 jours avant le départ, enfants : à partir de l’âge de 9 mois.
- La vaccination est recommandée pour les voyageurs âgés de 9 mois et plus qui se rendent en Colombie, à l'exception des zones précisées ci-dessous : zones situées à plus de 2300 m d’altitude, département de San Andrès y Provindencia et la capitale, Bogota ; la vaccination n’est généralement pas recommandée non plus pour les voyageurs qui se rendent dans les villes de Barranquilla, Cali, Cartagena et Medellín, sauf en cas de risque d'exposition aux piqûres de moustiques.
NB. un certificat de vaccination antiamarile est exigé des voyageurs âgés d’un an et plus en provenance de l’Angola, du Brésil, de l’Ouganda ou de la République démocratique du Congo et des voyageurs restés plus de 12 heures en transit dans un aéroport d’un de ces mêmes pays.

  • Hépatite B: 
Pour des séjours longs ou répétés : deux injections espacées d’un mois, rappel unique 6 mois plus tard. Lorsque l’immunité doit être rapidement acquise (en cas de départ imminent), un schéma accéléré comportant trois doses rapprochées à J0, J7, J 21 et une quatrième dose 1 an plus tard peut être utilisé, uniquement chez l'adulte.

  • Rage: En cas de séjour prolongé, en situation d’isolement : trois injections à J0, J7, J28/ou 21. 

  • Typhoïde: En cas de séjour prolongé ou dans des conditions d’hygiène précaires (enfants : à partir de l’âge de 2 ans) : une injection 15 jours avant le départ.
Paludisme
Transmission toute l’année dans les zones rurales ou de jungle jusqu’à 1600 m d’altitude.
Le risque est élevé dans les municipalités des départements suivants : Antioquia (El Bagre, Vigía del Fuerte, Segovia, Tarazá, Zaragoza, Cáceres, Nechí, Murindó, Anorí, Remedios, Mutatá, Frontino, San Pedro de Urabá, Dabeiba, Valdivia, Caucasia), Amazonas (Tarapacá, La Pedrera, Puerto Nariño, Leticia, Miriti-Paraná, La Chorrera), Bolívar (Montecristo, Norosi, Tiquisio, San Pablo), Cauca (Timbiquí), Chocó (Bagadó, Nóvita, Lloró, Tadó, Río Quito, El Cantón del San Pablo, Río Iro, Atrato, Bojaya, San José del Palmar, Quibdó, Bajo Baudó, Medio San Juan, Carmen de Darien, Nuquí, Medio Baudó, Alto Baudó, Istmina, Bahía Solano, Medio Atrato, Juradó, Sipí, Unión Panamericana, Condoto, Certegui), Córdoba (Puerto Libertador, Tierralta), Guainía (Inirida, La Guadalupe), Nariño ( Roberto Payán, Olaya Herrera, El Charco, Mosquera, Barbacoas, Santa Barbarba, Magüi, Francisco Pizarro, San Andrés de Tumaco), Risaralda (Pueblo Rico, La Virginia), Valle del Cauca (Cartago), Vaupés (Taraira, Yavarate) Vichada (Puerto Carreño, Cumaribo).
 Le risque est modéré dans les municipalités des départements suivants : Antioquia (Urrao, Chigorodó, Apartadó, Necoclí, Yondo), Amazonas (El Encanto Puerto Santander), Bolívar (Santa Rosa del Sur Río Viejo), Cauca (Guapi, López), Chocó (El Litoral de San Juan, Riosucio, Acandí, Unguía), Córdoba (San José de Uré, La Apartada), Guaviare (San José de Guaviare, Miraflores, Calamar, El Retorno), Nariño (La Tola), Vaupés (Pacoa)
 Un risque faible existe dans certaines municipalités d’Amazonas, Caqueta, Guaviare, Guainia, Meta, Putumayo, Vaupes et Vichada.
Absence de risque dans les zones urbaines, y compris Bogotá et sa région, Cartagena, à une altitude supérieure à 1600 m et sur les îles de l’archipel de San Andrés y Providencia dans la mer des Caraïbes.
- Prévention :
Chimioprophylaxie par Atovaquone/Proguanil, ou Doxycycline, ou Méfloquine, dans les zones à haut risque.
Protection contre les piqûres de moustiques.
En cas de fièvre survenant pendant le séjour ou dans les mois qui suivent le retour, il convient de consulter un médecin le plus rapidement possible.
- Traitements préventifs : consulter la page Recommandations générales du Centre médical de l'Institut Pasteur.